01/07/2007

Le moineau victime des portables ?

Le moineau est en baisse importante dans de nombreuses villes européennes (Londres, Amsterdam, Hambourg, etc. Pour Paris, on ne sait pas encore, l'étude est en cours). La question des causes de ce déclin agite toujours les ornithologues et la liste des possibilités est longue. Une des dernières propositions est l'intensité des radiations émises par les antennes de téléphonie mobile. Ma seule rétirence tient en deux questions : pourquoi le moineau et pas les autres espèces ? pourquoi pas dans toutes les villes ?....A suivre !

Moineau Halle red
 

A Possible Effect of Electromagnetic Radiation from Mobile Phone Base Stations on the Number
of Breeding House Sparrows (Passer domesticus)
JORIS EVERAERT AND DIRK BAUWENS
Electromagnetic Biology and Medicine, 26: 63–72, 2007

 

Les auteurs ont pris, au printemps 2006, 150 points répartis dans 6 zones résidentielles, autour de Gand (Belgique) pour étudier les variations à petite échelle des effectifs des moineaux mâles et de la puissance du rayonnement électromagnétique issu des stations de base de téléphonie mobile. La variation du nombre de moineau est fortement et significativement corrélée négativement à la puissance des champs électriques, pour les bandes de fréquence de 900 Mhz et de 1800 Mhz ainsi qu'une interaction entre les 2 types de radiations. La relation négative est très semblable dans les 6 zones d'étude, malgré les différences entre les stations, aussi bien pour les effectifs de moineau que pour les intensités de rayonnement. De plus, il a été vérifié que ce n'est pas la distance aux antennes qui joue, mais bien le rayonnement, qui varie aussi en fonction de réflexion ou d'effet d'ombre de la part des bâtiments ou de la végétation.
Le lien de causalité n'a pas été démontré, mais la similarité de la relation dans les 6 zones laisse penser qu'il existe bien.
Comment ce lien pourrait s'expliquer ?
Le champ est beaucoup trop faible pour avoir un effet thermique.
Des études parfois anciennes ont prouvé chez les oiseaux l'effet de ce type de radiation sur le succès reproductif,la croissance, la physiologie, l'endocrinologie et le stress oxydatif. Plus récemment une étude prouve un effet sur la survie

des embryons d'oiseaux.
D'autre part, les plumes se comportent comme un diélectrique, ce qui peut produire un effet piezo-électrique. Cela peut aussi désorganiser l'orientation des oiseaux qui utilisent le champ magnétique. Il est aussi possible qu'il y ait un effet sur le fonctionnement des cellules nerveuses.
Les radiations peuvent avoir aussi un effet sur les insectes nécessaires au moineau pour nourrir ses petits : un tel champ électromagnétique diminue de plus de 50% les capacités reproductives des insectes.
 

The Urban Decline of the House Sparrow (Passer domesticus): A Possible Link with Electromagnetic Radiation
Alfonso Balmori et Örjan Hallberg
Electromagnetic Biology and Medicine, Volume 26, Issue 2 April 2007 , pages 141 - 151

 

Entre Octobre 2002 et Mai 2006, 30 points ont été suivis à Valladolid (Espagne) avec décompte de Moineaux et mesure de l'intensité du champ électrique (fréquence radio et micro-ondes). Une corrélation négative significative a été mise en évidence entre les deux grandeurs.

19:54 Écrit par Fr dans moineaux | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Bien les références.
Inquétants mais pas étonnants, les résultats.
Pas bien tes commentaires (les études concerneés traitent du moineau, elles ne s'intéressent pas aux autres espèces...).
A quand une étude scientifique, en clair, avec les assoc. réunies sur Paris sur certaines espèces ? Mais je crains que le problème politique obère l'entreprise.
Pierre

Écrit par : delbove | 03/09/2007

Il y a peut-être des critiques à faire sur l'étude mais je pense tout de même que l'enjeu est important,qu'il y a des questionnements autour de ces questions.Donc, bravo aux personnes qui se lancent dans des études sur ces sujets.

Écrit par : Eric Perret | 03/04/2010

Les commentaires sont fermés.