19/01/2008

Goélands et Pèlerin napolitains

  Maurizio Fraissinet a eu l'amabilité de m'envoyer 2 articles sur les oiseaux de Naples, dont voici un résumé 

Il Gabiano reale mediteraneo Larus michahellis nidificante a Napoli
Maurizio Fraissinet & Davide De Rosa
Alula XIII (1-2): 163-170 (2006)

Le Goéland leucophée a commencé à s'établir en milieu urbain au début des 70'. En Italie le phénomène a atteint un niveau important, aussi bien en bord de mer qu'à l'intérieur des terres, avec plus d'une centaine de couples à Trieste et Rome.
A Naples, la colonisation a commencé à la fin des année 80 ( 1ère nidification constatée en 1990). Voici les résultats obtenus à l'occasion 2ème Atlas des oiseaux nicheurs et hivernants de Naples (2006)
La ville de Naples comprend 1M hab répartis sur 117km2 presque entièrement urbanisés,elle est disposée en amphithéatre sur la mer, de 0 à 450m d'altitude, pour une longueur de 8 km de long.
En 2005, on a trouvé 75-79 couples nicheurs (14 en 1990, 30 en 1995), 54% en falaises naturelles et 45% en milieu nettement anthropique [22% des carrés de l'atlas occupés en 2000-2004 contre 2% en 1990-94].

Sites de nids :sur les 34 nids en milieu anthropique, 12 ont été construits sur des toits en tuiles et 18 sur des toits en ciments.
Productivité : 2,55 oeufs/nids, succès reproductif de 66,4% (1,8 jeune envolé/nid), pas de différence entre milieu naturel et urbanisé.
Eclosion : 20/4-20/5(principalement 25/4-5/5); envols : 25/5 - 20/7(principalement au mois de juin), les dates sont plus homogènes en milieu anthropique et plus étalées en milieu naturel
Nourriture : couples "naturels" presque uniquement poissons
                     couples anthropisés : pigeons (70%), poissons(20%),déchets (10%) [sans compter un couple nourri à la mozarelle (di bufalla s'il vous plait! ) par une habitante !.....]
Distance entre les nids beaucoup plus grande en milieu anthropique qu'en falaise : sur les toits,il n'est pas possible de constituer une vraie colonie avec des couples séparés de qq mètres comme en falaise.
Ces résultats recoupent ceux précédemment trouvés à Triestre, à Barcelone et dans un certain nombre de viles anglaises


LA DIETA DI UNA COPPIA NIDIFICANTE DI FALCO PELLEGRINO (FALCO PEREGRINUS) IN AMBITO URBANO A NAPOLI
Maurizio Fraissinet & Davide De Rosa

Atti Mus.  Civ. Stor. Nat. Trieste (15/12/2005)

En 2007, 5 couples de Faucons pèlerins ont niché à Naples, dont un depuis 4 ans sur un balcon au 17è etage d'un immeuble. Il a été suivi grâce à une webcam.
4 oeufs ont été pondus de manière asynchrone à partir de fin février, éclosion à partir du 6/4 de 3 oeufs, envol de 2 poussins les 18 et 29/5

Analyse de 64 proies étudiées

Espece N % % Biomasse
Pigeon biset 19 29,69 56,71
Moineau italien 8 12,50 2,46
Caille 7 10,94 7,22
Merle 6 9.38 6,11
Tourterelle des bois 5 7,81 6,96
Martinet 5 7,81 2,16
Tourterelle turque. 2 3,13 4,07
Loriot 2 3,13 1,34
Passereaux non identifiés 2 3,13 0
Fauvette orphée 1 1,56 0,1
Bergeronnette grise 1 1,56 0,2
Pinson des arbres 1 1,56 0,23
Chouette hulotte 1 1,56 4,67
Epervier 1 1,56 2,07
Pie 1 1,56 2,25
Pipistrelle 1 1,56 0,05
Rat surmulot 1 1,56 3,3
Total 64 100 100

 

A noter l'importance du pigeon et la représentation relativement faible des espèces migratrices (35% des ind capturés). Originale, la capture d'un rat sumulot, sans doute près du marché de fruits et légumes.

Les commentaires sont fermés.