30/11/2008

Le Moineau en Europe : déclin là...maintien ailleurs !

The status of the urban house sparrow Passer domesticus

in north-western Europe: a review

J. De Laet et J. D. Summers-Smith

J Ornithol (2007) 148 (Suppl 2):275–278

 

La population du Moineau domestique (comme de nombreux granivores) au RU a connu une baisse en milieu rural dans la 2ème moitié du 20ème siècle, stabilisée maintenant. La cause en est le changement de pratiques agricoles .

En milieu urbain, un premier déclin a suivi la disparition du cheval en ville autour de 1920. Vers la fin du siècle, on a noté une chute dramatique des effectifs de moineau dans de nombreuses villes européennes, baisse qui ne s’est pas stabilisée.  C’est ce qui a été trouvé à Londres, Glasgow, Edimbourg, Dublin, Hambourg, Gand, Anvers, Bruxelles. Cependant rien de semblable n’est noté à Manchester, Berlin et Paris (là ils s’avançaient un peu….). De plus pendant que la population globale de Moineau diminuait en Angleterre, elle augmentait au Pays de Galles et en Ecosse (BBS 1994-2000).

 Les explications proposées sont nombreuses et variées et la  (les) cause(s) n’est (ne sont) toujours pas identifiée(s).

 

Moineau seul red
 >>>>>>>Et s'il n'en reste qu'un.....

 

The House Sparrow Passer domesticus in urban areas: reviewing a possible link between post-decline distribution and human socioeconomic status

Lorna M. Shaw,Dan Chamberlain et Matthew Evans

J Ornithol (2008) 149:293–299

 

Cet article passe en revue les changements démographiques du Moineau depuis les années 1970 et suggère que la situation actuelle peut être liée aux changements dans les habitats urbains : le moineau apparaît plus répandu dans les quartiers à statut socio-économique relativement bas.

Après un résumé des principales données sur le déclin du moineau en Europe, l’article rappelle que les données connues mettent en évidence la relative séparation des populations rurales et urbaines, ce qui réfuterait l’hypothèse de la baisse urbaine par diminution des apports ruraux. Il insiste aussi sur le fait que les données prouvant une meilleure réussite de la reproduction en milieu urbain/suburbain sont entachées du fait qu’elles concernent le succès par tentative de nidification et non par saison : s’il y a moins de tentatives par saison, le bilan global de la reproduction n’est pas aussi favorable…

Il présente des éléments qui suggèrent que le moineau a surtout disparu des quartiers riches et que ces zones sont susceptibles d’avoir subi des changements d’habitats : des études faisant le lien entre niveau social et densité de moineaux ont été faites à Bristol, Berlin et Paris (ça, c’est mon poster à l’ICO….)

Il propose également des explications possibles au lien entre modifications du milieu et déclin du Moineau, en particulier par le succès de reproduction, le nourrissage et le risque de prédation (ce n’est pas tellement qu’il y a plus de chats, mais qu’avec les modifications du milieu les moineaux soient plus sensibles à la prédation).

 Moineau Cité Sciences red

 Une troupe avide de science ?

 

 

DISTRIBUTION, ABUNDANCE AND DYNAMICS OF THE HOUSE SPARROW (Passer domesticus) IN BERLIN

Jörg BÖHNER, Klaus WITT

International Studies on Sparrows 32 (2007) 14-32

 

Ce papier résume les connaissances sur la distribution, l’abondance et la dynamique du Moineau à Berlin (attention …..au sens  « Land de Berlin » : 892 km²…Paris intra-muros fait 87km² !) .

L’espèce est présente sur 88% des carrés des atlas, les absences étant limitées aux forêts et zones agricoles. Les plus fortes densités se trouvent dans les zones densément construites, surtout les zones d’immeubles, neufs ou anciens (47c et 40 c/10ha en 2001) . Il en est de même en hiver. Le record fut cependant trouvé au Parc Zoologique avec 220c/10ha !….

La population berlinoise est estimée à 135 000 couples en 2001 (16c/10ha) et 119 000 en 2006,ce qui est considéré comme une fluctuation normale et non une baisse (ce qui est confirmé par les comptages hivernaux effectués depuis 1993). La densité globale de 16c/10ha est supérieure aux valeurs trouvées dans les villes européennes (sauf Varsovie avant le déclin de sa population….)

Les raisons de cette différence entre Berlin et les autres villes européennes ne sont pas claires.

Rq : au cours des comptages en mars-avril, le sex-ratio observé fut de 63% de mâles, ce qui amena à corriger les résultats en les augmentant d’un quart environ.

11:11 Écrit par Fr dans moineaux | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |