29/03/2009

Les faucons en ville, en Italie et en Europe

La frequentazione urbana delle specie del genere Falco in Italia e in Europa. Una monografia

                                                                                                       Maurizio Fraissinet    

Ecologia urbana – 20(2) 2008 : 29-56

 

Comme son titre l’indique, cet article fait le point de l’occupation du milieu urbain par les faucons en Europe mais aussi avec des éclairages sur d’autres continents. Je me limiterai à résumer ce qu’il dit du Crécerelle et du Pèlerin.

Le Faucon crécerelle est connu, en Italie, comme nicheur dans environ 35 capitales de province (à peu près des chef-lieux de département ). L’évolution est caractérisée par une augmentation du nombre de villes occupées et du nombre de couples nichant en ville (effectif multiplié par 5 en 20 ans).

Suivent des nouvelles de 23 pays européens et de 13 villes extra-européennes (il niche à Pékin et à Séoul mais n’est qu’hivernant à Tokyo et Ouagadougou....).

Des données de densité montrent parfois une densité urbaine équivalente ou supérieure à celle dans un milieu non-urbain (par ex.  40-60 c/100km² à Dijon contre 30c/100km² dans la campagne à 25 km de la ville ; 3 c/km² à Prague et dans le centre de Rome ! )

Le régime alimentaire montre une augmentation de la part représentée par les oiseaux (surtout au printemps) par rapport au milieu rural et ceci d’autant plus que le milieu est urbanisé. Inversement, la quantité de mammifères augmente avec la latitude. Proies inhabituelles à Berlin : 13 Martin-pêcheurs et 8 Perruches ondulées !  Certains crécerelles semblent spécialisés dans la capture de Martinets ou d’Hirondelles de fenêtre.

 

Le Faucon pèlerin  niche , en Italie, en ville à Lecco, Turin, Venise, Milan (probablement), Ferrare, Parme (prob.), Bologne, Florence (sur le Dôme !.....), Ancône (dans le port), Terni, Rome (2-3 couples), Latina (prob.), Naples, Bari (prob.), Cagliari et Agrigente. Au total 26-31 couples nicheurs en milieu urbain. L’urbanisation en Italie date du début des années 90, à mettre en rapport avec l’expansion de l’espèce dans le pays à partir des années 80.

Ensuite l’article donne des nouvelles de villes de15 pays européens, dont 9 villes où il  niche au R-Uni contre 6 citées pour la France et 5 pour l’Allemagne. Il  niche aussi à Dublin, Prague et Barcelone ainsi qu’à Québec, Ouagadougou, Chicago et Lima.... entre autres !

Pour les proies, presque uniquement des oiseaux (quelques cas de Chauve-souris et de  rats sont notés), le Pigeon de ville est toujours la première espèce de la liste au moins en biomasse et presque toujours en fréquence. A Rome en 92-93, le martinet était la proie la plus fréquente en fin de printemps. La chasse de nuit, utilisant l’éclairage urbain, est assez fréquente (avec des proies comme la Bécasse, le Grèbe castagneux, la Caille ou la Foulque). La distance parcourue pour chasser peut atteindre 42 km !

21:30 Écrit par Fr dans rapaces urbains | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |